Nos contributions

CONTRIB. #05

La métropole doit avoir comme principe « constitutionnel » de  satisfaire en priorité ses habitants et leur cadre de vie .

Cela signifie qu’il faut prioriser les investissements ( architecture, espaces verts ) et les dépenses de soutien (associations, écoles, quartiers, emploi par ex) qui doivent profiter au plus grand nombre et prioritairement aux plus défavorisés. aucune décision ne devrait être p(ise sans se poser la question «  Est-ce  vraiment prioritaire pour les habitants et non pas pour l’agglo même ou son rayonnement ?

Mathieu Klein en a parlé dans l’est en refusant de poursuivre l’extension du musée. Voir le lien http://www.estrepublicain.fr/politique/2020/05/27/musee-lorrain-mathieu-klein-relance-la-campagne

Il faudra donc définir les priorités d’investissements et de soutien et subventions avec un dosage proportionnel entre Nancy centre et  les communes de l’agglo et réduire  les investissements coûteux et destinés à une minorité : musées opéra espaces dédiés aux  start-up qui coûtent cher sans réel retour en terme d’emploi . Il faut développer pour ces investissements des partenariats publics privés.(culture, recherche, urbanisme, start-up..) Ainsi des entreprises privées  peuvent être soutien financier de pépinières d’entreprises , espaces de co-working, art et culture populaires… Un soutien massif aux associations sur l’aspect social pour éviter de toujours faire soi même L’urbanisme doit être audacieux (raser, rebâtir, raser créer des espaces verts ) contraindre à un cahier des charges qui met en avant le cadre de vie qui comporte aussi une vision esthétique et diversifiée (je ne reviens pas sur Meurthe Canal, Nancy grand cœur, et je m’interroge sur le projet haut du lièvre en tronçonnant une barre ce qui sera toujours laide)

Les promoteurs devront passer de l’immobilier – produit financier attractif- à immobilier résidentiel. Les habitants parlent de leur maison, là ou ils vivent et voient grandir leurs enfants. La réunion des promoteurs déjà présents à Nancy mais surtout de ceux qui veulent s’y implanter devra déboucher sur ce cahier des charges .

Le cadre de vie c’est aussi les transports , la sécurité, la propreté, l’écologie.. J’ai du mal à voir de façon claire ce qui est du rôle de la commune, de la région, de la métropole , autour d’un projet collectif et acter  le rôle de chacun. Je pense qu’il faut faire cet inventaire des atouts et faiblesses des communes de leurs envies et tenter de spécialiser ou développer certaines.

En conclusion et à l’aulne de cette période qui remet en cause beaucoup de nos concepts, il faut flécher l’argent public prioritairement au regard du bien-être et du cadre de vie.

par Jacques-Philippe Chevalier, le 13/06/2020

Pour contribuer à ce manifeste et participer à la refondation de notre métropole du Grand Nancy : c'est par ici !

Votre proposition

Civilité